La Gauche française veut faire tomber la Bretagne

J’ai été élevé « à gauche », fils d’ouvrier fier, comme beaucoup de bretons. Cette « gauche » pour qui les bretons ont massivement voté cette année, sur le seul sentiment que Sarkozy qui « se fout des bretons » devait dégager et rien d’autre, va ruiner la Bretagne et nous amener 150 ans en arrière : en famine. Je ne suis pas déçu, étant lucide. Je suis toujours progressiste, « de gauche », mais critique.

Je vais faire simple, puisque visiblement mes commentaires détaillés, articles et divers courriers ne sont pas lus par la majorité, estimant trop compliqué le dossier donc s’en dédouanant allègrement pour ne pas à avoir à culpabiliser de ses votes aux Présidentielles et législatives.

Plusieurs étapes cruciales ont d’ores et déjà été franchies :

– Le Groupe Doux au bord du gouffre, a tenté un refinancement via Natixis qui a rendu on ne sait pourquoi l’argent de l’entreprise indisponible.

– Charles Doux a repris les rennes de la boite qu’il avait créé et cédé à son fils et un gestionnaire, pour empêcher une ingérence du Parti Socialiste et du gouvernement, en déposant auprès du Tribunal un redressement judiciaire.

– Arnaud Montebourg, fraîchement nommé Ministre du redressement Productif l’a eu mal : il a donc accablé Doux de toutes les critiques

– un lobbying s’est mystérieusement mis en place pour démanteler Doux… pour une genre de « trahison » ? « Refus d’obtempérer » ?

– Les syndicats (CFDT en tête, affilié au Parti Socialiste) de l’entreprise, minoritaires auprès du salariat, ont tous appelé à manifester afin de « réclamer le départ de la famille Doux… de Doux ! »

– Les partis de gauche, les syndicats jusqu’au PS sont allés manifester avec les joyeux communistes de Chateaulin, et se sont retrouvés plus de politiciens et militants PS que de salariés !

– Les médias, Le Télégramme, Ouest France et consorts, tous détenus par le même groupe de presse et d’actionnariat, dans leur grande complaisance pour ne pas dire collaboration, ont tous relayé ces groupuscules et véritables branches armés de mégaphones du Parti Socialiste, afin d’opérer un scandaleux lynchage médiatique. Des rumeurs ont été colportées, des informations judiciaires délivrées avant terme etc. Les bretons ont approuvé : ils n’y ont vu que du feu sans fumée.

– Hier, le syndicat communiste Force Ouvrière a annoncé sa volonté de porter plainte contre X pour « gestion fautive » : une honteuse instrumentalisation du Peuple par les médias et pure désinformation pour accentuer encore plus aux yeux du public les fautes, que dis-je ? Les crimes(au moins) de la famille Doux : être libéraux et ne pas s’être « rangée », « alignée », « prosternée » devant la Sainte Eglise Jacobino-Nationaliste-Socialiste Nouvelle et Réformée, accordée de Dieu le Saint Père lui même par son Prophète François, béni soit-il et couvert d’Or pur et que nos impôts en soient témoins (il roule en Maserati…).

Entre autres nouvelles sur le sujet, pourquoi la région inventée par Olivier Guichard dite « Pays de la Loire » (crée pour débretonniser La Baule à des fins touristiques), a-t-elle voté (quant la majorité est socialiste, on appelle cela un vote ou une ordonnance ?) et mise de côté une enveloppe de 2 millions d’euros pour aider la filière du Poulet Doux sur « son » territoire ; et pas la Région Bretagne, bien plus concernée ? Quels sont les raisons d’un sauvetage de la filière d’un côté et d’une faillite donnée en pâture au Peuple gauchisant de l’autre ?

J’attendrai que le gouvernement et barons locaux PS dépècent Doux et attaquent les autres groupes bretons majeurs, pour donner mes réponses. Avant, je risque un procès et après je serais engagé comme chroniqueur économique et politique au Monde. En attendant, les régions concernées, ou leurs fidèles, vont assaillir ma boite mail de réponses types du genre « 200 éleveurs partenaires de Doux sont en Pays de la Loire » ; « Jean-Yves Le Drian a déjà fait beaucoup » (là, je risque d’être perplexe face à une telle réponse !) ; « Ce n’est pas à la Région Bretagne de tout payer » (Rassurons-nous, ils ne payeront rien ; la réduction de temps de trajet en TGV de 8 minutes entre Paris et Brest va déjà nous coûter soit 6000 € d’impôts supplémentaires par foyer ou « au choix » : 5 ans sans budget pour la Région…) et autres bêtises de bretons qui ne veulent pas s’en vouloir de s’être déjà fait avoir en donnant leur vote au Parti Socialiste il y a 1 mois à peine !

Rassurez-vous ! Ça ne sera pas douloureux (pour l’instant), car plusieurs étapes restent encore à franchir :

– achever le groupe Doux au hachoir à viande (on recyclera les outils du métier comme on pourra !), qui s’est débattu comme il a pu au milieu de ce raz-de-marrée de crédules et de militants gauchistes haineux et manipulés par des réseaux de politiciens revanchards

– faire chuter la filière, avant de la déplacer de Bretagne vers les Pays de la Loire (j’en dis trop là) puis/et vers une autre région une majorité d’emplois qui dépendent toujours aujourd’hui de Doux

– expliquer à tout le beau monde sur la paille que « cela était inévitable », que « Charles Doux a fauté depuis le début et tout du long » et que « le Gouvernement et les collectivités ont fait tout ce qui était en leur pouvoir » ! La blague réside dans le fait que le Gouvernement et ces fameuses collectivités territoriales dont le but est essentiellement d’organiser le réseau de cars scolaire et le service technique des Lycées, n’ont justement aucun pouvoir dans ce genre de dossier si ce n’est d’organiser des réunions syndicales et des manifestations au choix pour découper la tête ou la maintenir… aux yeux du con-tribuable via les médias. « L’ampleur du problème » ici vendu en Bretagne par les journalistes (majoritairement partisans du Parti Socialiste et nous l’avons démontré déjà ici) atteint un tel niveau de mensonges et de manipulations que le dossier est trop gros pour un rayonnement national. Preuve : les médias nationaux ont préféré souvent parler d’autre chose ! Moins les soupçons ne s’éveillent, plus les bretons dormiront, plus continueront les distributions de « pain et de jeux » !

et enfin :

passer au suivant, dans l’élan M.A.P. BZH (Mise Au Pas de la Bretagne) : Yves Rocher, Bolloré (copain de Sarko ! Attention Vengeance à l’horizon !), Laïta et Paysan Breton, Pinault-Printemps-La Redoute etc.

Pour quelles raisons ?

1- La Bretagne a mieux vécu la crise financière que la France
2- Le chômage en Bretagne est équivalent au Royaume-Uni, 3 points en dessous du taux français ; Les emplois précaires et allocataires sociaux sont moins nombreux de moitié que les moyennes nationales
3- Vendetta idéologique : ceux qui vont tomber sont soit de « méchants capitalistes » ou « amis » d’un certain Sarkozy

Quel Avenir en Bretagne ?

– Alignement, Mise Au Pas : bretons rentrez dans le Rang et souffrez de la Crise « comme tout le monde » ! Une nouvelle religion est née.
– Renforcement de la dépendance à l’Etat français, par crainte du séparatisme breton
– Vengeances « idéologiques » : rouges contre blancs, « anti-capitalistes » contre infâmes-capitalistes, nationalisations en vue.

En réalité, beaucoup de raisons vont entraîner la M.A.P. BZH ; mais pour de mauvaises raisons. Après tout, que faire du bonheur du Peuple et de sa santé ? Rien. Kennebeut mann.

Saluons tous ceux qui se sont fait littéralement « cracher à la gueule » :

– les éleveurs, pour leur absence (« remarquée » selon le Télégramme…tututuut) aux mascarades socialistes et leurs manifestations bidons ;
– la majorité des salariés dans l’angoisse de perdre leurs emplois et revenus, ceux là même qui ne vont pas aux manifs hurler leur haine du patronat comme les autres benêts – les gens respectables, Monsieur et Madame « Normal », les vrais cette fois-ci ;
– Charles Doux, qui doit être surement plus riche et en sécurité que tous ces détracteurs réunis, mais qui je suis sur a vu le coup venir… sans pouvoir faire plus que ce qu’il a déjà fait depuis la reprise en main de l’entreprise par ses soins ;
– Votre Serviteur, ayant pigé beaucoup des combines en préparation depuis le début de ce dossier, face aux hordes d’idéologues d’extrêmes gauche vengeurs et instrumentalisés par les socialistes ; qui me répondent que j’ai tord, et cela malgré la réalisation à coup sur de mes petites « prophéties » !

Pour moi, les prophéties s’arrêtent là, je connais l’issue du Dossier : la mort du groupe Doux, pour une parfaite et plus savoureuse M.A.P.BZH. Apprenez à voter ou abstenez-vous.

La France a une économie somme toute déplorable, la résistance de l’économie bretonne donne des ailes à la Bretagne. Par conséquent la France va tout faire pour découper en rondelles notre économie, et à ce jeu là, épandre le fumier et la vierzonnisation partout, les socialistes sont très forts. Il ne faut pas laisser les français jouer au loto avec notre économie, sinon demain, Carhaix, Clisson, Tréguier seront de nouveaux Vierzon !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s