Le Parti Communiste réclame une transparence sur les flux de subventions accordées au Groupe Doux

« Doux doit rendre des comptes ». Ainsi s’exprime les quelques élus minoritaires du Parti Communiste, instrumentalisant les médias régionaux et la Population bretonne, en réclamant une « transparence » au sujet des subventions accordées par l’Europe au Groupe Doux. Un coup de pied dans l’eau : l(a)’ injustice française s’étant déjà faite confier l’intégralité des rendus de comptes de la société. Où veut en venir le Parti Communiste ?

Vous vous rendez compte du nombre incalculable de PME, PMI ou d’artisans qui bénéficient de subventions sans qu’on en avise les petits barons locaux « de gauche » ?

En Bretagne, la tendance Socialiste est sur-représentée (sur-autorisée à porter sa voix ?) :

– un coup on annonce 15 milliards de subventions, un coup c’est 10,5,20 ou 30… la rumeur étant seulement l’apanage des systèmes dictatoriaux ? Oui.

– Au départ de la guerre Doux/PS, vous aviez Arnault Montebourg -ex-communiste -, la gauche de la gauche du PS, qui pensait faire son numéro tranquillement, avant d’être démasqué par Le Floc’hington Post puis l’ensemble de la Presse de gauche parisienne…

– Ensuite, les syndicats affiliés au PS et leurs petits alliés communistes sont entrés dans la partie : CFDT, CGT, FO etc. Plus facile étant de faire faire le sale boulot par les autres ! Objectif : couler la famille Doux, fermer les pôles annexes, délocaliser l’entreprise dans une autre région. Et les travailleurs bretons ? Les « élus de gauche » nous ferons le cirque habituel « on a fait ce qu’on a pu ». Rien, si ce n’est aboyer contre les troènes.

– Aujourd’hui, c’est directement le PC qui se mouille. Mais de qui se moque-t-on ?

Tout le monde sait bien que le PS est à la manoeuvre !

Sous prétexte de gestion sociale de la crise du groupe, et bientôt de la Bretagne toute entière, le PS est en train de réduire le taux d’industrialisation de la Bretagne, afin de lui faire payer sa résistance globale à la crise, par rapports aux chiffres du reste de la France (proportion de 10 points d’écart entre France et Bretagne ! C’est énorme : la France n’étant plus viable industriellement, la Bretagne le serait largement trop ?). Le pire, c’est que ce que nous appelons désormais partout la « M.A.P. BREIZH » (Mise Au Pas de la Bretagne) est une guerre idéologique : tous les patrons de droite vont morfler en Bretagne, surtout les copains ou soutiens de Sarkozy, avec l’avantage – non des moindres – d’enfoncer la tête du dragon celtique continental (la Bretagne) avant qu’il ne déploie littéralement ses ailes ! La Bretagne étant considérée comme un grenier à grains avant tout autre chose, son bonheur important peu.

Tout ce remue-ménage n’a absolument rien à voir avec la lutte des classes, les droits sociaux ou du travail ! En destabilisant la Bretagne, il serait aussi plus malaisé de lui prétendre une certaine autonomie, au grand damne de l’UDB, les alliés historiques et condescendant du Parti Socialiste en Bretagne. Lorsque les « élus locaux » se satisferont TOUS d’une décentralisation plus accrue laissant aux soins du Conseil Régional de gérer aussi les lycées et le balayage des rues ; ils balayeront avec les vrais analyses économiques et politiques d’un revers de main en se targuant de dire « assez de folklorisme », « repli communautaire », « racisme », « francophobie » et j’en passe.

Mes interventions en tant que chroniqueur politique et économique, ainsi que mes prédictions pour la Bretagne d’ici maintenant à 7 ans, se révèlent justes chaque jour les « dossiers » émergeant dans l’actualité bretonne. J’avais évoqué il y a quelques mois déjà via forums, blogs et discussions entre chefs d’entreprises et leaders politiques, d’un pour-sur conflit à Brittany Ferries en me basant uniquement sur un recoupage de réseaux de patrons « à abattre » par et selon le PS : cela commence à chauffer depuis quelques jours, le tout poussé une fois encore par les « syndicats », les mêmes que ceux qui nous font croire des bêtises monumentales sur le dossier Doux !

La manipulation opère comme il faut, et aujourd’hui nombres de « gens de gauche » font ici et là (Télégramme, Ouest France, Forums « bretons », réseaux sociaux, blogs politiciens etc) le déversement de la propagande anti-libérale « allégée » *allégée de l’intelligence, trop encombrante, confondant à peu près toutes les subtilités et concepts liés au capitalisme moderne (système permanent remontant à la révolution industrielle, non aux récentes subprimes… dois-je le rappeler ?).

M.A.P. Breizh ou Mise Au Pas de la Bretagne ?

Doux : fait. Brittany Ferries : en cours de manipulation médiatique. Qui sera le prochain ? On pourrait penser qu’Yves Rocher le soit, compte-tenu du fait que le Groupe ait retiré dernièrement ses actions dans l’entreprise Sofiproteol, dont le Patron a largement participé – comme par hasard – aux tractations pour la liquidation du Groupe Doux. Notons que Even-Laïta est un « petit » laitier, risquant une manoeuvre politicienne visant à emmener le Nord-Finistère (Bro Leon) avec le reste de la M.A.P. Breizh. Nous aurions alors à juger à la vindicte populaire le « méchant capitaliste léonard », avant de passer véritablement nos nerfs sur Lactalis, géant Britto-Mayennais et l’un des premiers leaders Européen de la filière laitière, dont les divers services de direction comptent de nombreux indépendantistes bretons… le rapprochement avec le dossier Doux ne saurait être que pire coïncidence !

A l’issu de ce constat et ses prévisions au plus près du réel, nous risquons la fermeture arbitraire de notre blog. Vous ne vous en étonnerez pas, mais réfléchissez à savoir si la démocratie et la liberté de la Presse est effective en Bretagne, si le cas de censure se présente…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s