Flandre : victoire des indépendantistes modérés aux élections locales

Le dimanche 14 octobre s’est paré de noir et de jaune en Flandres belges, de la mer du Nord à la Meuse : La N-VA (Nieuw Vlaamse Alliantie ou Alliance Néo-Flamande), l’un des partis indépendantistes flamands, est le grand vainqueur des élections locales, tant aux municipales qu’aux régionales. Dans sa première allocution après le scrutin, le président de la N-VA, Bart De Wever a parlé à juste titre de « tournant historique ».

Les scores prodigieux obtenus par la N-VA en 2010 ont été confirmés en de nombreux endroits cette année. Les Anversois ont clairement opté pour le changement en faveur d’une scission de la Belgique instable politiquement depuis plusieurs mois, mais les habitants de nombreuses autres villes et communes flamandes et bruxelloises se sont eux aussi résolument exprimés en faveur de la N-VA.

Changement au niveau local, changement au niveau fédéral ?

Cette question a également été tranchée par les électeurs. Les partis belges traditionnels voulant tout de même laisser croire que tout va pour le mieux au sein du gouvernement Di Rupo malgré la crise politique que traverse cette équipe. Les résultats des urnes parlent toutefois d’eux-mêmes : les Flamands n’acceptent pas les taxes que le gouvernement a récemment mises en place.

La souveraineté flamande sera de toute évidence le mot d’ordre des élections de 2014.

Après les récents succès catalans et maintenant flamands, le mouvement fédéraliste européen devrait toucher pour de bon les bretons : la majorité des plus importants réseaux bretons et formations politiques fédéralistes et indépendantistes participent aujourd’hui à une coalition de renseignement et de pédagogie pour la restitution du Parlement Breton dans une forme moderne de l’une des institutions les plus anciennes au sein des démocraties européennes.

Du côté jacobin extrémiste, c’est à dire en France, dépositaire légale du fond de commerce francophone belge par la dépendance coloniale Wallonne ; les choses semblent s’agiter, voire faire peur littéralement au Pouvoir socialiste : libération parle de « francophones de Belgique, qui espéraient avoir calmé les revendications flamandes » en éternels héros français autour desquels tourne le Monde comme chacun sait, RTL Belgique avance même que « la victoire de la N-VA rend(rait) les Européens pessimistes » sans bien sur préciser quels Européens, le journal socialiste espagnol El Pais jouant jusqu’aux oracles en affirmant que cette victoire indépendantiste flamande « augure une grande instabilité ». Manipulations idéologiques de la part de socialistes, visant aux seuls succès électoraux des PS locaux, quitte à mettre l’Europe au bord de la dictature opprimant toujours préférablement les petits Peuples… dont on aime en faire des « minorités ».

Deux mondes s’opposent aujourd’hui en Europe : d’un côté la fière et novatrice Europe fédérale, des Peuples ou des 100 drapeaux donc le modèle Allemand inspiré par les cas bretons, basques, irlandais, flamands, tyroliens ; et de l’autre la vieille Europe ridée où la France serait « Le Chef » au détriment de la démocratie, laissant l’Espagne et l’Angleterre se rattacher comme ils le peuvent pour supplanter l’Allemagne… le vieux rêve de De Gaulle, sans le respect, dans lequel se retrouve les opportunistes socialistes, sans la paix.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s