Arnaud Montebourg en marinière Armor Lux : la Bretagne, on la monte ou on la bourre ?

Le « made in France », dans sa tentative de copier et d’égaler son homologue breton « Produit en Bretagne », a atteint le Ministre du redressement productif de nos voisins français, Arnaud Montebourg : le Parisien le présente entouré de produits « français », dont un breton par la marinière Armor Lux portée par le Ministre.

« C’est une très belle entreprise, innovante, qui décroche des marchés publics. Elle défend la qualité française et j’ai voulu, par cette marinière, lui rendre un bel hommage. L’esprit de cette marinière, c’était de mouiller le maillot pour promouvoir le made in France. » confie le Ministre.

« J’aimerais bien visiter l’usine d’Armor-lux à Quimper », a ajouté le ministre au Ouest-France.

Jean-Guy Le Floch, P-DG d’Armor Lux et dont le patronyme ne peut que laisser penser la qualité, va dans quelques jours, bon joueur et fin entrepreneur, adresser au ministre français «une invitation et un mot de remerciement. Nous l’attendons à Quimper et nous lui ferons essayer la collection».

Cela dit, la Bretagne est-elle « française », en matière économique ? Clairement, non. Elle en subit pourtant les règles, les devoirs et n’en tire de droits qu’à comparaître pour francitude. Jugée coupable.

Quel avenir pour les entrepreneurs bretons ? « Il faut larguer les amarres (avec la France) » selon le P-DG du groupe Glon-Sander, Alain Glon.

Marché intérieur ou export ? Les deux mon général ! Si la Bretagne vit déjà le « d’abord local, ensuite global », la France dépend énormément de l’importation, notamment dans les secteurs agricoles (Bretagne, Espagne), technologiques (Bretagne, Chine, Thaïlande, Japon) et recyclage technologique (Afrique) ; sans parler de la dépendance extrême (totale ?) aux productions extérieures, du gaz et du pétrole sans quoi le système tout entier ne fonctionne qu’au charbon polonais…

La France, par la voie de son Ministre « au redressement productif », compte même aller pleurnicher auprès de l’Europe pour limiter les importations de certains produits dont les fameux smartphones. Une blague de mauvais goût sans doutes. Une contradiction telle en Europe, qui se veut libérale et passerelle sur le continent du libre-échange, et qui risque d’avoir des contre-coups diplomatiques et commerciaux très dommageables pour la France dans l’état actuel des choses, notamment avec les pays asiatiques. L’Europe ne donnera donc pas suites aux communisteries et caprices du Ministre français.

Il semblerait que l’entreprise Armor Lux ait échappé à la M.A.P. Breizh (Mise Au Pas de la Bretagne)… et tant mieux ! On finirait presque par croire que les socialistes et réseaux associés, ne passent pas uniquement leur temps à démanteler les entreprises bretonnes et insulter tous les patrons qu’ils croisent de sales petits voyous capitalistes !

Les français, au risque donc de se brouiller avec leurs partenaires européens en jouant persos, risquent surtout et aussi de précipiter dans leur chute idéologique leur colonie armoricaine, la Bretagne.

Pour l’heure, bonne publicité en faveur du breton Armor Lux mais ne doutons pas que cette petite scène de théatre du Ministre qui nous monte puis nous bourre, se terminera par un statut quo. Quels sont donc les buts de la manoeuvre ? Doper de quelques pourcentages misérables la consommation du marché intérieur ? Donner espoir aux français ? Cacher quelque chose, comme les chiffres du chômage ? Masquer la détermination du P.S. à « rééquilibrer » la France vers Paris quitte à perdre quelques bretons en cours de route ?

Cette petite touche bretonne ne serait-elle pas aussi des excuses déguisées pour la manipulation de la part de la gauche et le fiasco ministériel montebourgien dans l’affaire Doux à Chateaulin ? Toujours est-il que nous attendons toujours pour la ratification de la charte des langues minoritaires, et qu’acheter un mixeur ne nous fera pas oublier les cinq siècles d’occupation illégale de notre territoire par la France !

En attendant de savoir si Arnaud Montebourg est définitivement « sexy » ; bretons comme français se doivent – période de crise ou non – d’acheter breton. Produits Armor Lux compris !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s