Victoire des nationalistes basques au Parlement autonome

Hier avait lieu les élections du Parlement Autonome Basque : large victoire pour les indépendantistes.

Le PNV (droite nationaliste modérée) obtient 27 sièges soit 34% des suffrages exprimés, suivis de très près par EH Bildu (gauche nationaliste) avec 21 sièges soit un score de 25%.

Le PSE (parti socialiste espagnole) remporte 16 sièges (contre 25 en 2009) et le PP (Parti populaire) obtiens lui 10 sièges (contre 13 en 2009).

Aucun parti n’obtient la majorité absolue mais les partis nationalistes PNV et EH Bildu s’allieraient occasionnellement.

De son côté, le parti EH Bildu a promit un changement de statut pour la Communauté Autonome d’ici à 2015 en évoquant un possible référendum, comme pour l’exemple de l’Ecosse.

France 5 incluait récemment la Bretagne dans les zones souverainistes risquant de démonter le mythe jacobin extrémiste d’une Europe qui serait un copié-collé de l’une et indivisible France. L’Europe des Peuples de Yann Fouere est en marche, la France s’adaptera-t-elle ou sombrera-t-elle dans son idéologie centraliste ? Elle semble toujours emprunter cette dernière voie.


Une réponse à “Victoire des nationalistes basques au Parlement autonome

  1. Message (ancien) à un ami indépendantiste basque, retrouvé au fond de ma boîte de réception…

    Figure-toi, ami X***, que je ne me suis jamais demandé si mes thèses étaient proches du PNV ou pas. Franchement ça m’étonnerait, car je sais qu’ils sont proches de l’UDB et ce n’est pas mon choix.

    Je ne m’étonne plus de l’évolution du problème basque, et des nouvelles dispositions que les basques et le gouvernement espagnol sont en train de prendre. L’évolution m’apparaît bonne, fédéraliste et non violente.

    Mais qui suis-je pour apporter un avis compétent?

    Après tout, c’est votre pays, le pays basque, et vous êtes maîtres chez vous.

    Mais ce n’est pas une raison pour débiner les fédéralistes bretons, qui eux aussi, sans violences, essayent de trouver la solution au jacobinisme français.

    Depuis Barcelone où nous étions ensemble en 2002, beaucoup de choses se sont passées. Les indépendantistes bretons ont durement accusés le coup des procès qui leur ont été faits, et depuis, le paysage politique indépendantiste est vide.

    Mais ce n’était pas une raison pour me menacer comme l’a fait le dénommé G*** R*** qui, en 2005, défilait à Rennes avec K*** G****.

    Je n’ai plus grand chose à voir avec vous, les indépendantistes, même si je ne regrette pas les actions que j’ai pu mener, notamment en lançant une pétition européenne pour te sortir de la prison espagnole où l’on t’avait enfermé.

    Peut-être nous retrouverons un jour, ensemble, pour cette fameuse plateforme politique que K***, P*** D* P**** et moi avions lancé Bruxelles en 2001 au nom des nations sans états. A cette époque, personne ne m’avait demandé si mes thèses fédéralistes étaient ou non compatibles avec les thèses indépendantistes. Je le pense, mais là n’est plus la question.

    J’apprécie le travail immense que vous avez fait, vous les Basques, pour votre nation. Je ne pense pas que le modèle basque soit exportable en Bretagne, et je me fierai beaucoup plus au modèle catalan.

    Voilà, je te souhaite plein de bonheur avec ta famille et tes petits enfants.

    Et je te garde toute mon amitié.

    Claude Guillemain

    BREIZH 2004

    Mouvement fédéraliste breton et européen

    PS: je mets en copie quelques amis bretons, basques, catalans, corses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s